Archive pour mars, 2009

Si Cartagena de Indias etait une femme…

Un parfum d’Afrique,

A la peau douce et fruitée,

Une sensualité latine,

Aux yeux en amande.

 

Farouche et fière,

Avec ses remparts et ses canons,

Face a la nouvelle ville,

Un joyau certi dans le bleu des Caraibes.

 

Amicale avec un brin de nonchalance,

Aux heures chaudes de la journée,

Romantique et passionée,

Aux heures chaudes de la nuit…

 

Une femme envoutante et belle,

Avec ses maisons colorées,

Des lignes et des courbes parfaites,

Dansant sur une peau couleur de café.

 

B… comme Bogota… ou B… comme…

C’est dur d’accrocher le Bonheur,

Le ranger dans une case,

Le quantifier, l’expliquer.

On a envie de le retenir,

De memoriser la formule,

Comprendre,

Pourquoi…

 

Finalement, etre triste ou deprime,

C’est peut etre plus facile.

Laisser les barrieres en place,

Attendre.

La Vie, ne s’attends pas,

La Vie se vit, ici et maintenant,

Sans attentes.

 

Le Bohneur ne se retiend pas,

Pas de cage doree,

De formule magique.

Juste l’expression d’un sourire,

Du Lacher-prise,

De la main ouverte,

Qui ne retiend rien,

Mais possede le Tout…

 

C’est peut etre ca,

Que j’ai appris ici.

La spontaneite, la gaiete.

Beaucoup de gens avec le Coeur ouvert,

Qui reflechissent moins…

 

Alors on dit quoi quand le Coeur deborde de joie,

On dit Merci,

Et on l’envoie a tous ceux qu’on aime…

En passant par le milieu du monde…

15ème heure de bus,

Ca fait 2h que l’on est arreté,

Au  milieu de nulle part.

La pluie et la nuit equatorienne,

Envellopent la file interminable de véhicules…

 

Passage de frontière,

Suspension entre deux mondes,

Toujours…

L’atmosphère devient etouffante,

Les gens s’agitent,

Quand enfin, le ronronnement du moteur reprend.

 

Plié en quatre, la tète collée sur la vitre humide,

Le songe me rattrape…

Pattes de poulets  nageant dans le bouillon  d’un bouiboui mal eclairé,

Melées a la pègre  equatorienne et un amour lointain.

Le soleil me reveille  a l’entrée de Quito,

Les banlieux hostiles aux couleurs passées,

S’étalent entre les montagnes.

La jungle équatorienne devient urbaine,

La loi du plus fort…

 

Les gens descendent petit a petit, un peu n’importe ou,

Bientot vient notre tour,

Le terminus…

Au bord de la rocade,

Les voitures fusent…

1ère chose: ne pas chercher a comprendre comment on a aterri la!

2ème chose: se mettre a l’abri!

3ème chose: trouver ou dormir!

4ème chose: qu’est ce que je fous en short et en tong a 3000m d’altitude…

Bienvenue a Quito!

 

4 jours seulement en Equateur,

Près de la moitié du monde,

Face aux volcans actifs de la cordillère,

Dans un « secret garden » bien agréable,

Une auberge  chaleureuse, colorée, vivante,

Avec terrasse, feu de bois et vue sur les clochers de Quito…

Le sanctuaire du voyageur a sac a dos,

Le lieu révé pour  acceuillir ma première chiasse…

Eh oui! la première en 6 mois…

 

Bon, mis a part les descentes perilleuses  du lit superposé en pleine nuit,

Et la magnifique cuvette des chiottes,

La vieille ville est magnifique.

Parsemée d’églises coloniales et de places animées.

Acceuillante le jour,

Dangeureuse la nuit,

Sombre, underground,

A travers les vitres du taxi qui file a toute vitesse vers l’aéroport,

Direction Bogota…

 

journaldunvoyageur2 |
Résidence Hacienda à Argelè... |
cyrilleauquebec |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | It'll all get better in time
| Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...